Psychologue russe Paris Russe

Marina JARKOVA

Psychologue - psychothérapeute

87 rue de Tolbiac

75013 Paris

tel. 09.72.58.00.72

port. 06.89.95.68.93

numéro ADELI 759322092

Différentes professions« psy »

    Titres reconnus par l'état : psychologue et psychiatre. Il n'existe pas de diplôme reconnu pour un psychothérapeute, mais depuis peu ne peut se nommer psychothérapeute que la personne inscrite sur le registre national (voir psychothérapeute). Psychanalyste n'est pas un titre réglementé. Chaque professionnel, psychiatre comme psychologue, doit s'inscrire sur une liste d'Automatisation DEs LIstes (ADELI), gérée par la DDASS. Ainsi un numéro professionnel est attribué, permettant la pratique professionnelle.

  1. Le psychologue

  2. est titulaire d'un DESS en psychologie – un diplôme universitaire reconnu par l'état (BAC + 5, aujourd'hui Master 2). Le psychologue clinicien s'est spécialisé dans une approche d'aide, d'écoute des problèmes d'autrui ; il possède des techniques d'entretien clinique, souvent de tests d'intelligence et projectifs et parfois des tests neuropsychologiques. Chaque psychologue choisit et se spécialise dans certaines des multiples approches : analytique, systémique, comportementale, rogerienne, geshtalt, PNL ou autres …

    Les consultations de psychologue en libéral ne sont pas remboursées par la sécurité sociale. En revanche, il existe des psychologues travaillant à l'hôpital ou dans des centres médico-psychologiques (il en existe au moins un par arrondissement à Paris et un par secteur psychiatrique dans le reste de la France) où vous pouvez consulter gratuitement.

    Un psychologue est compétent pour faire le point avec vous, vous aider à voir plus clair dans vos problèmes. Il vous propose des entretiens à visée thérapeutique et peut vous orienter au besoin vers une psychothérapie (voir la psychothérapie). Bien que tous les psychologues ne soient pas psychothérapeutes, ils ont la possibilité de s'inscrire au registre nationale des psychothérapeutes sans suivre des formations supplémentaires au même titre que les médecins psychiatres.

  3. Le psychiatre

  4. est un médecin qui s'est spécialisé dans les troubles psychiatriques. Il s'occupe des troubles voire des maladies affectant le psychisme de la personne. Les consultations chez un psychiatre sont remboursées par la sécurité sociale comme n'importe quelle consultation chez un spécialiste.

    Il utilise les méthodes thérapeutiques médicamenteuses, mais peut également proposer une psychothérapie, s'il y est formé. Certains psychiatres sont également psychanalystes.

    Les médecins psychiatres sont dispensés de toute formation supplémentaire pour s'inscrire au registre national des psychothérapeutes.

  5. Psychothérapeute

  6. Les psychothérapeutes sont les praticiens qui se donnent pour fin de soigner les patients par des moyens psychiques. Différents courants de psychothérapies existent que je ne vais pas détailler ici : psychothérapie analytique, cognitivo-comportementale, systémique, rogerienne, geshtalt, hypnose eriksonnienne, PNL, analyse transactionnelle, art-thérapie, relaxation, EMPR et d'autres méthodes multiples et variées.

    Le titre de psychothérapeute en France est resté très longtemps non réglementé. En 2004 l' « amendement Accoyer » a instauré une protection minimale du titre de psychothérapeute. Aujourd'hui il est réglementé par le décret du 22 mai 2010 et désormais réservé aux professionnels inscrits au registre national. La validation d'une formation en psychopathologie clinique de 400 heures et d'un stage en institution sont exigés par la commission qui décide de l'autorisation d'utiliser le titre de psychothérapeute.

    Les psychiatres et les psychologues (diplôme d'état) sont dispensés de toute formation supplémentaire pour obtenir ce titre.

    Les praticiens non psychologue et non psychiatres justifiant d’au moins 5 ans de pratique de la psychothérapie peuvent à titre dérogatoire bénéficier d’une inscription sur la liste départementale après avis d’une commission régionale.

  7. Psychanalyste

  8. Ce n'est pas un titre reconnu, ni protégé, il n'y a pas de cursus universitaire pour devenir psychanalyste.

    Pour exercer cette discipline, une cure didactique personnelle de plusieurs années et une formation théorique et clinique dans une des écoles psychanalytiques sont indispensables, ainsi qu'une supervision au moins pour les premières analyses. Différents courants (« écoles ») existent au sein de la psychanalyse issues de la pensée des psychanalystes les plus illustres : freudien, lacanien, kleinien etc.

    Le psychanalyste écoute les associations libres de l'analysant d'une manière neutre et bienveillante. Il peut parfois décider d'interrompre ce discours par une intervention (interprétation psychanalytique) ou par la clôture de la séance (scansion). Le psychanalyste a la charge de garantir l'intégrité du cadre psychanalytique.

    Les psychanalystes viennent d'horizons très variés : ils peuvent avoir la formation de base en tant que psychologue ou psychiatre ou avoir pratiqué tout autre métier avant de le devenir. Par rapport à l'usage de titre de psychothérapeute, les psychanalystes non médecins et non psychologues doivent justifier d'au moins 5 ans de pratique reconnue ou sinon suivre une formation en psychologie clinique et en psychopathologie prévu par le décret du 22 mai 2010.

Psychologue Paris 13 Consultation, thérapie et soutien psychologique. Pédopsychiatre et psychologue pour enfant à Paris. Psychologue 13ème arrondissement de Paris. Différence entre Psychologue, psychiatre et psychanalyste. Spécialiste psychologie Paris. Psychologue russe à Paris