• ru
  • fr

Qui consulter, psychoterapeute ou psychanalyste?

Rédigé par psytherapie Mots clés : aucun

Psychothérapeute

Les psychothérapeutes sont les praticiens qui se donnent pour fin de soigner les patients par des moyens psychiques. Différents courants de psychothérapies existent que je ne vais pas détailler ici : psychothérapie analytique, cognitivo-comportementale, systémique, rogerienne, geshtalt, hypnose eriksonnienne, PNL, analyse transactionnelle, art-thérapie, relaxation, EMPR et d'autres méthodes multiples et variées.

Le titre de psychothérapeute en France est resté très longtemps non réglementé. En 2004 l' « amendement Accoyer » a instauré une protection minimale du titre de psychothérapeute. Aujourd'hui il est réglementé par le décret du 22 mai 2010 et désormais réservé aux professionnels inscrits au registre national. La validation d'une formation en psychopathologie clinique de 400 heures et d'un stage en institution sont exigés par la commission qui décide de l'autorisation d'utiliser le titre de psychothérapeute.

Les psychiatres et les psychologues (diplôme d'état) sont dispensés de toute formation supplémentaire pour obtenir ce titre.

Les praticiens non psychologue et non psychiatres justifiant d’au moins 5 ans de pratique de la psychothérapie peuvent à titre dérogatoire bénéficier d’une inscription sur la liste départementale après avis d’une commission régionale.

Psychanalyste

Ce n'est pas un titre reconnu, ni protégé, il n'y a pas de cursus universitaire pour devenir psychanalyste.

Pour exercer cette discipline, une cure didactique personnelle de plusieurs années et une formation théorique et clinique dans une des écoles psychanalytiques sont indispensables, ainsi qu'une supervision au moins pour les premières analyses. Différents courants (« écoles ») existent au sein de la psychanalyse issues de la pensée des psychanalystes les plus illustres : freudien, lacanien, kleinien etc.

Le psychanalyste écoute les associations libres de l'analysant d'une manière neutre et bienveillante. Il peut parfois décider d'interrompre ce discours par une intervention (interprétation psychanalytique) ou par la clôture de la séance (scansion). Le psychanalyste a la charge de garantir l'intégrité du cadre psychanalytique (Voir l'article Cure psychanalytique).